top of page
  • Uwti

Retour d’expérience UWTI ⭐ Laurent Philibert ⭐

« 𝐉’𝐚𝐢 𝐭𝐫𝐨𝐮𝐯𝐞́ 𝐥𝐞 𝐝𝐞́𝐟𝐢 𝐔𝐰𝐭𝐢 𝐮𝐥𝐭𝐫𝐚 𝐞𝐱𝐜𝐢𝐭𝐚𝐧𝐭 𝐞𝐭 𝐞́𝐧𝐞𝐫𝐯𝐚𝐧𝐭 𝐚̀ 𝐥𝐚 𝐟𝐨𝐢𝐬. 𝐂’𝐞𝐬𝐭 𝐜𝐞 𝐪𝐮𝐢 𝐟𝐚𝐢𝐭 𝐥𝐚 𝐪𝐮𝐚𝐥𝐢𝐭𝐞́ 𝐝’𝐮𝐧 𝐣𝐞𝐮 : 𝐥𝐚 𝐯𝐢𝐜𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞 𝐞𝐬𝐭 𝐝’𝐚𝐮𝐭𝐚𝐧𝐭 𝐩𝐥𝐮𝐬 𝐛𝐞𝐥𝐥𝐞 𝐬𝐢 𝐨𝐧 𝐜𝐫𝐨𝐢𝐭 𝐪𝐮’𝐨𝐧 𝐧’𝐲 𝐚𝐫𝐫𝐢𝐯𝐞𝐫𝐚 𝐣𝐚𝐦𝐚𝐢𝐬. 𝐎𝐧 𝐞́𝐩𝐫𝐨𝐮𝐯𝐞 𝐚𝐮𝐬𝐬𝐢 𝐛𝐞𝐚𝐮𝐜𝐨𝐮𝐩 𝐝𝐞 𝐟𝐫𝐮𝐬𝐭𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐩𝐞𝐧𝐝𝐚𝐧𝐭 𝐥𝐞 𝐝𝐞́𝐟𝐢. 𝐂𝐞𝐭𝐭𝐞 𝐟𝐫𝐮𝐬𝐭𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐚𝐩𝐩𝐞𝐥𝐥𝐞 𝐚𝐮 𝐝𝐞́𝐩𝐚𝐬𝐬𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐬𝐨𝐢. »



Laurent PHILIBERT – directeur pédagogique de Personnalité, agence de conseil en communication et formé à la méthode UWTI - a animé une journée de team building, pour une soixantaine de collaborateurs d’un grand groupe, aux côtés de Philippe Jannet - coach de dirigeants et co-fondateur de Yaniro & 31 Février -, ainsi qu’Arnaud & Arnaud.


« Nous sommes intervenus auprès d’une équipe récemment constituée. Le but était de créer un sentiment d’appartenance au groupe, de leur donner le goût de la performance collective et de réfléchir à la meilleure manière de travailler ensemble.


=> Les participants ont répondu à un questionnaire pour que Philippe Jannet puisse étudier les personnalités de chacun (via le test Talents), puis se sont plongés dans le défi UWTI.

Au cours du défi, ils ont pu observer les comportements des uns et des autres : les organisés, les créatifs, les introvertis et les extravertis.


=> Lorsque nous sommes passés à la description des 4 grands types de personnalités, impossible de faire preuve de mauvaise foi. Ils avaient encore en tête la démonstration concrète des comportements adoptés au cours du défi :


Les bleus : ceux qui veulent comprendre avant de toucher les briques Uwti.

Les rouges : les "leaders" qui veulent tout faire à la place de tout le monde.

Les verts : qui sont heureux d’être ensemble, peu importe si le défi n’est pas relevé.

Les jaunes : qui ne respectent pas du tout les règles du jeu et pensent « out of the box ».


=> C’est toujours intéressant de voir les biais comportementaux qui se mettent en place durant le défi.


Un exemple avec le biais de confirmation à l'autorité : un des participants parait sûr de lui, se positionne en leader. Le reste du groupe le suit sans remettre en cause son ‘expertise’, avec cette volonté de suivre la ‘bonne personne’.


Ce sont pourtant eux qui réussissent le moins car ils ne se remettent pas en question et foncent tête baissée.


=> A l’inverse, si le fonceur s’allie avec une personne plus réfléchie, qui applique les consignes à la lettre, le défi est le plus souvent résolu.


C’est la puissance de l’intelligence collective : combiner les talents pour trouver la bonne solution.


=> Souvent les gens sont obsédés par la couleur des briques (si je mets un vert avec un bleu, cela fera rouge) et restent ‘en surface’, plutôt que d’étudier les briques dans le détail. La solution va pourtant bien au-delà d’une simple alliance de couleurs. C’est une réalité qui est très intéressante pour le coaching de dirigeants.”

5 vues0 commentaire
bottom of page